Le développement durable est une conception développée depuis la fin du XXe siècle.  Cette notion vise à prendre en compte les aspects   sociaux  liés  à la croissance économique et considérée à l'échelle de la planète qui seraient liés à une globalisation financière des intérêts à long terme.

« Le développement durable est une réalité utilisant les moyens du passé, pour  répondre aux besoins du présent, sans compromettre les générations futures pour leurs propres besoins. »

Le sport, comme toute action humaine, génère des activités, des moyens, des déplacements qui  engendrent  de la consommation.  Il concerne environ 16 millions de licenciés en France  à travers quelque 150 fédérations.

Contribuant à l’éducation, à la santé publique et la qualité de la vie,  c’est un élément de cohésion social majeur. A ce titre il lui revient de mettre en exergue les facteurs positifs de ses activités et de ce fait d’en limiter les nuisances. 

Au niveau du département, le CDOS des Ardennes a  développé une politique volontariste, dans le domaine du tri sélectif pour tous les sports, avec la mise à disposition de petits containers  de couleur et pliables ainsi que des gobelets réutilisables.

Cette campagne est agrémentée de notices et de kakémonos. En outre une opération particulière est soutenue par le CDOS, sur le même principe, avec la récolte et le recyclage  des petits bouchons d’Ardennes, clairement identifiée avec des containers bleus.

 

 

On notera également que différents sports ont également bien intégré cette notion, par exemple, le canoë avec le nettoyage des berges, le tennis avec ses recyclages de balles pour réaliser des surfaces  sportives. Les sports de nature, mobilisent leurs bénévoles afin de participer à la collecte et l’élimination des déchets.

Il appartient à chacun de nous de comprendre et  de bien intégrer  la nécessité d’accorder une attention particulière à la préservation de notre environnement et à  la valorisation des espaces verts.

Pour pouvoir continuer à vivre sereinement sur notre planète, l’humain doit rester maitre du développement et  gérer les conditions du futur.